2018, l’année de…

Rédigé le 5 janvier 2018 par | Alertes Imprimer

Cher lecteur,

00:00 Hier, je vous donnais un aperçu tout (trop ?) personnel des grands sujets qui allaient retenir notre attention en 2018.

Aujourd’hui, j’ai demandé à certains de nos rédacteurs de tenter le même exercice, en vous donnant leur secteur d’investissement préféré ou la grande tendance qu’ils allaient jouer dans les mois à venir.

Certains ont renâclé, m’opposant que les boules de cristal n’étaient pas leur fort, mais ils ont fini par céder à mes suppliques.

Voici donc leurs réponses.

00:20 Commençons, à tout seigneur tout honneur, avec Simone Wapler qui revient sur un des sujets qui, de l’avis presque unanime au sein de la rédaction, sera à la Une cette année : l’inflation.

Je mise sur le retour de l’inflation des prix au deuxième semestre 2018. Finalement l’inflation des actifs financiers va se transmettre dans l’économie.

00:30 Simone développe plus longuement cette idée dans La Chronique du jour :

Je ne parle pas de l’inflation des actifs financiers. Je laisse ceux qui pensent que les actions vont progresser en 2018 disserter sur le caractère « disruptif » justifiant qu’Amazon se paie 244 années de bénéfices et Netflix se paie 195 années de bénéfices. Je laisse les actuaires méditer sur la profonde signification des taux d’intérêt négatifs et de la valorisation stupéfiante des obligations correspondantes.

Je parle de l’augmentation des prix de notre vie de tous les jours.

[…]

Aux Etats-Unis, les marchés flairent déjà l’inflation.

En juin 2017, la Fed, par la voix de Janet Yellen, a publiquement reconnu ne rien comprendre à l’inflation. C’est normal, les procédures de mesures statistiques de l’inflation ont été tellement bidouillées par le passé pour la minimiser qu’elles sont devenues totalement ineptes et incapables de prévoir un retournement de tendance.

Dans le même temps, la Banque centrale européenne et la Banque du Japon annonçaient qu’elles maintenaient leurs niveaux inédits de création monétaire alors même que leurs économies respectives allaient mieux.

Depuis cette date, le rendement des bons du Trésor US à 10 ans semble avoir cassé sa grande tendance baissière qui durait depuis 20 ans.

L’indice CRB des matières premières a pris 13% en six mois.

L’or a quant à lui commencé une hausse sournoise.

Tous ces petits indices (et bien d’autres encore) convergent vers le fait que les marchés « reniflent » l’inflation. Le nez des marchés reste-t-il affuté ? N’est-il pas pollué par l’odeur de l’argent des banquiers centraux ? Trop tôt à ce stade pour le dire avec certitude. Mais c’est mon pari pour 2018.

01:35 Bien, donc le retour de l’inflation. Mais pour quelles conséquences ? Premiers éléments de réponse avec Simone, toujours dans La Chronique :

Un retournement à la hausse de l’inflation sera lourd de conséquence.

Depuis 2007, 68 000 milliards de dollars de nouvelles dettes ont été émises de par le monde, 100% du PIB mondial. La dette mondiale atteint maintenant 233 000 milliards de dollars.

Personne ne peut supporter une augmentation des intérêts sur cette dette avec seulement 3% de croissance mondiale. Ni les gouvernements, ni les entreprises.

Les banquiers centraux vont commencer à paniquer.

Tout le monde parle de dettes, le sujet est devenu mainstream.

Presque personne ne parle (encore) d’inflation. Mais cela pourrait se produire en milieu d’année 2018 et cela déclenchera une panique chez nos banquiers centraux omniscients.

02:00 Etienne Henri revenait sur les conséquences, pour vos investissements dans la Quotidienne, et en particulier sur vos investissements immobiliers. C’est à lire ici.

02:05 Dominic Frisby, qui parie lui aussi sur un retour de l’inflation, vous conseillait donc de miser sur les matières premières, et ce dans la Quotidienne :

L’inflation est un thème plus important en 2018 que ce que nous avons connu récemment, car les conséquences de la surutilisation de la presse à billets et de l’inflation des prix des actifs que nous avons constatées en 2008-2009 commencent à se faire sentir dans d’autres domaines économiques. Les matières premières en général en bénéficient. Je suis particulièrement enthousiaste pour l’énergie (j’ai déjà parlé du pétrole) et les métaux de base, qui ont tous deux connu une belle année.

La suite de ses (10) prévisions est à lire ici

02:30 Passons maintenant à Mathieu Lebrun. Deux éléments vont être à surveiller cette année, selon lui :

– une remontée des taux longs sur les marchés obligataires.

– une grosse correction ou une baisse de Wall Street, peut-être liée à une rechute des marchés chinois.

« Ces deux options peuvent ‘s’imbriquer' », me précisait Mathieu, « les sorties de capitaux de l’obligataire étant souvent favorables aux indices (selon le principe des vases communiquant) ».

« Une éventualité est la remontée trop rapide des taux sur fond de retour de l’inflation avec un pétrole qui continuerait à monter et/ou un eurodollar au-delà des 1,30 ».

02:55 Vous remarquerez que le thème de l’inflation et de la hausse des matières premières revient régulièrement sous la plume de nos rédacteurs.

03:00 Passons maintenant à Gilles Leclerc, qui fait un pari contrarien pour cette année, la Russie, et c’est ce qu’il vous explique – car on ne se refait pas – analyse graphique à l’appui :

Alors, puisque l’on me demande de sortir ma boule de cristal, je vous propose l’indice russe RTSI. Il vient de casser (flèche rouge) une résistance oblique historique (doubles segments rouges) qui libère un fort potentiel d’appréciation.

 

A moyen terme, la dynamique est haussière et se propage à l’intérieur du canal bleu. Dans Béchade Confidentiel, nous avons commencé à nous placer il y a déjà quelques mois (flèche verte) et continuons de nous renforcer dans la tendance en prenant facilement position à l’aide de trackers Lyxor répliquant l’évolution de l’indice RTSI.

Le premier objectif (« O ») se situe vers 1 500 points, ce qui laisse encore une marge d’application de plus de 20%.

Une bonne façon de diversifier son portefeuille face aux risques des marchés américain et européen. 

Vous l’aurez compris vous pouvez donc retrouver le pari russe de Gilles et Philippe Béchade dans Béchade Confidentiel.

03:45 Et, dans la Bourse au Quotidien du jour, Gilles vous propose une analyse de long terme sur le CAC. A lire ici

03:50 Changeons de rédacteur, et de sujet d’investissement. Etienne Henri pense quant à lui miser sur la sécurité informatique :

Cette année, je privilégierai les services informatiques et plus particulièrement la cybersécurité.

Il y a une très nette accélération des incidents qui nécessitent des interventions mettant en jeu des compétences rares (et chères). Les SSII devraient donc faire le plein de commandes, assécher le marché de l’emploi des spécialistes avec la puissance de leurs capacités de recrutement, ce qui rendra leurs services encore plus indispensables…

Deux failles de sécurité majeures, annoncées cette semaine, vous d’ailleurs occuper les meilleurs cerveaux à temps plein durant les prochains mois.

Etienne fait référence aux deux failles de sécurité détectée dans les processeurs Intel, qui équipent la plupart des ordinateurs de la planète. Il reviendra d’ailleurs sur cette sombre histoire dans une prochaine Quotidienne.

04:25 Si vous suivez les recommandations technologiques d’Etienne et de Ray Blanco dans NewTech Insider, vous savez que la sécurité et la cybersécurité font partie de leurs thèmes d’investissement de prédilection. Des investissements que vous pouvez dès à présent retrouver dans NewTech Insider.

04:35 Enfin, dernier rédacteur, qui vous donne son éclairage pour cette année, Florian Darras, qui intervient régulièrement dans Profits Réels et dans Cryptos Trading :

Peut-être est-elle liée à ma jeunesse… mais je suis une espèce plutôt rare, ici, aux Publications Agora. En effet, toute proportion gardée, je suis optimiste sur le marché des cryptomonnaies.

De nombreuses cryptos rejoindront le cimetière déjà bien garni des altcoins, mais d’autres perdureront. Tout l’enjeu sera donc de repérer les technologies les plus prometteuses.

Le Bitcoin perdra certainement davantage de sa « domination » dans le courant de 2018 au profit d’autres cryptomonnaies. C’est du moins le chemin emprunté depuis décembre.

Bulle, pas bulle, micro-bulle ? Peu importe, je pense qu’à plus long terme, la technologie de la Blockchain en elle-même, pourra révolutionner de nombreux secteurs, comme en finance ou en droit.

S’y intéresser dès maintenant est un bon pari pour l’avenir !

Par ailleurs, je continuerai également à investir en crowd-equity, un domaine également passionnant.

C’est peu liquide et la patience est de rigueur, mais j’ai la conviction qu’être investisseur de la première heure dans des startups à potentiel, portera ses fruits d’ici quelques années.

Deux stratégies d’investissements plutôt risquées donc pour 2018, mais de nature aussi prudente, j’ai commencé à sortir une partie de mes investissements initiaux en crypto.

Avec les belles performances réalisées en 2017, pourquoi ne pas franchir le pas et acquérir de l’or physique… après tout aux Publications Agora, qui n’en a pas ?!

Voilà, donc, si vous voulez suivre les bons conseils de Florian, vous pouvez retrouver la sélection de dossiers en crowd-equity concocté avec Simone dans Profits Réels (rassurez-vous le crowd-equity est bien plus simple qu’il n’y paraît), mais aussi ses dernières recommandations dans Cryptos Trading. Florian vous a justement proposé hier un trade sur le Litecoin, une crypto qui décolle en ce moment.

Enfin, car oui, qui ne conseille pas l’or aux Publications Agora ? N’oubliez pas que or physique, or papier et minières vous attendent dans Crise, Or & Opportunités.

05:55 Il me semble que vous êtes maintenant paré pour 2018, et qu’il est temps pour moi de clôturer ces longs Marchés en (1)5 Minutes.

06:00 Encore une fois, merci à tous les rédacteurs qui m’ont aidé à vous donner cet éclairage sur l’année à venir.

Excellent week-end à tous, n’abusez pas de la frangipane, et à lundi.

Cécile Chevré
Cécile Chevré
Rédactrice en Chef de La Quotidienne Pro

Cécile Chevré est journaliste depuis une dizaine d’années. Elle s’intéresse à tous les secteurs de l’économie qui sont en mouvement, des nouvelles technologies aux matières premières en passant par les biotech. Elle rédige chaque jour la Quotidienne de la Croissance, un éclairage lucide et concis sur tous les domaines de la finance, ainsi que les Marchés en 5 Minutes.

Les commentaires sont fermés !